Strongles gastro-intestinaux des ruminants

Pour une maîtrise raisonnée du parasitisme

Pour les troupeaux au pâturage, le parasitisme est la première pathologie qui affecte les animaux, particulièrement les chèvres.

Depuis les 50 dernières années, la maîtrise du parasitisme a reposé sur une tentative d'éradication par l'utilisation d'anthelminthiques puissants et à large spectre.

Une telle pratique permettait de ne pas s'intéresser à la complexité du cycle parasitaire et de la relation entre le parasite et son hôte.

haemonchus

Haemonchus contortus est le strongle le plus redoutable car il se nourrit de sang

Mais des éleveurs ont remis en cause ce mode d'action "tout chimique" et le développement des résistances des strongles aux anthelminthiques leur donne raison.

L'objectif aujourd'hui est d'élever une petite quantité de parasites sensibles aux traitements et qui ne perturbent pas la vie et la production de leurs hôtes.

Cela nécessite une connaissance fine de la biologie parasitaire, de sa survie dans le milieu extérieur et des mécanismes de défenses des ruminants hôtes.

menu